Application d’un audit de la qualité des données (DQA) du paludisme dans le district sanitaire de Kribi, Cameroun

Kodjo Morgah, Naibei Mbaïbardoum, Mathurin Dodo, et Eric Tchinda from Jhpiego share their experiences in improving malaria data quality in Kribi District, Cameroon. The project was funded by the ExxonMobil Foundation. Their findings are presented below.

Les indicateurs clés du paludisme En 2015 dans le district sanitaire de Kribi, Cameroun, le mortalité palustre était 19% et le morbidité palustre était 29%. En outre, le couverture du premier traitement de TPI était 76% et 55% pour le deuxième.

Les interventions du projet Amélioration de la qualité des services de contrôle du paludisme au Tchad et au Cameroun sont montrés dans le diagramme ci-joint.

Les activités DQA ont commencé en 2012. Au début du projet, les formations sanitaires de Kribi ne disposaient pas d’une gestion des données suffisante en termes de fiabilité, de complétude et de promptitude des registres des formations sanitaires et des rapports soumis. En 2013 nous avons formé des prestataires de Kribi en prévention et traitement du paludisme, y compris la collecte et la gestion des données, et collaboration avec l’équipe cadre de district (ECD) du Ministère de la Santé Publique (MSP) pour institutionnaliser les réunions mensuelles de vérification et de validation des données. Puis en 2015 nous avons développé et diffusé d’affiches de suivi des données pour aider les formations sanitaires à suivre les indicateurs clés du paludisme afin de soutenir une prise de décision efficace. L’année passe, en 2017, le DQA est réalisé.

Objectifs du DQA sont d’améliorer la qualité des données du paludisme dans le district de Kribi; identifier les erreurs systématiques; apprécier les sous-déclarations et/ou sur-déclarations; mesurer la concordance des données rapportées; apprécier la précision, la validité, la fiabilité, et la complétude des données collectées; et renforcer les capacités des ECD et du PNLP.

Pour mettre en œuvre du DQA, nous avons sélectionné huit indicateurs du paludisme et un indicateur général. Le projet a adapté des outils de collecte des données développés par le projet MEASURE Evaluation financé par l’USAID. Puis, il a facilité le constitution et orientation des équipes d’évaluateurs des données composées du personnel de Jhpiego et des membres de l’ECD. Apres ça, les équipes commencent le réalisation du DQA dans des sites sélectionnés

Modalités :

  • Aucun problème de qualité des données, si la mDA est comprise entre 100% et 90%
  • Problèmes mineurs de qualité des données, si la mDA est comprise entre 89% et 70%
  • Problèmes majeurs de qualité des données, si la mDA est inférieure à 70%

Conclusions: Le DQA a réussi à identifier les problèmes qui ont affecté la qualité des données dans les formations sanitaires de Kribi. Il a aussi révélé une meilleure qualité des données dans les formations sanitaires rurales que dans les formations sanitaires urbaines. Dans l’ensemble, la qualité des données du paludisme est acceptable dans la majorité des formations sanitaires soutenues par le projet.

L’équipe de projet doit soutenir le personnel et les formations sanitaires du MS du district dans l’intégration des recommandations du DQA pour continuer à améliorer la qualité des données.

Recommendations: Il est necessaire de renforcer les capacités des prestataires dans la collecte des données à travers la supervision formative. Dans l’outil de supervision de district, il est utile d’intégrer la vérification et le contrôle des données. Une Aide-mémoire sur la vérification, le contrôle et la validation des données du paludisme devrait être disponible.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *